Brice Martin, un professionnel….

Chef de chœur et musicien, il dirige plusieurs ensembles vocaux de l’agglomération dijonnaise. Après des études musicologiques, il s’intéresse au théâtre musical et à la place du chant dans la dramaturgie. Comme artiste, chef de choeur, metteur en scène et assistant, il a notamment travaillé aux côtés de Dominique Visse (Ensemble Clément Janequin), Jean-Claude Pennetier ou Ami Flammer. Par ailleurs, il co-anima trois années durant le stage de musique ancienne de La Charité-sur-Loire et anime les week-ends chantants depuis 2009 à Dijon et Nevers. Depuis quelques années il travaille à une réflexion sur le modèle moderne de l’ensemble vocal amateur.

“Je conçois mon rôle de chef de chœur comme multiple. Bien sûr je propose un répertoire et mets en œuvre les voies et moyens pour l’interprétation de ce répertoire, mais je dois également former la voix, former l’oreille, former le goût, faire découvrir ou mieux comprendre l’essence de l’œuvre interprétée. Tout cela se fait naturellement, dans l’écoute et la bienveillance, dans le partage et le don de ce que chacun et chacune peut offrir au groupe. Avec les chanteurs amateurs je ne me perçois pas comme un décideur, mais comme un gestionnaire de la plus belle des ressources : l’intime.”

…en mouvement

Un chef de chœur qui sélectionne les chants adaptés au répertoire et aux choristes et leur fournit enregistrements sonores et partitions.

Exigeant, il l’est dès l’apprentissage en décortiquant la partition pupitre par pupitre, phrase après phrase.

Même si le travail n’a pas beaucoup avancé, tout est posé à la fin de la séance (la justesse et la durée des notes, les entrées décalées des pupitres).

Il attend des choristes un travail personnel pour qu’aux répétitions suivantes, ce qui a été vu ait été bien appris.

L’exigence a pour corollaire la patience. Avec une chorale d’amateurs, certains chants demandent plusieurs années pour répondre à son attente.

Il sait faire passer ses messages avec humour. Mais lorsqu’il lui arrive de le perdre, nous comprenons immédiatement les limites à ne pas dépasser.

Tout son corps s’anime avec l’énergie qu’on lui connaît, pour nous faire ressentir les différents rythmes, harmonies et mélodies d’un chant.